Strong

2010
Tirages numériques, dimensions variables

La seule chose que l’on pourrait dire au sujet de cette série de portraits et qui en dirait suffisamment sur le fond serait qu’aucune de ces personnes existe. En effet, chacune de ces photos est fausse, du moins chacun de ces visages est entièrement remodelé, refaçonné. Étienne Hacquin utilise ici les mêmes outils de retouches numériques que les images publicitaires vendant les mérites de produits de beauté. À la différence prêt qu’il ne cherche pas à embellir le corps de ses sujets mais à transformer leur apparence humaine en simple créature, comme pour rappeler qu’avant d’être des êtres humains nous sommes une espèce en voie de développement au même titre que les autres, nous sommes des animaux.

None of these people exist. Each of these pictures is false. The faces are completely remodeled, reshaped. I use here the same digital retouching tools that are used for advertising images selling cosmetics merits. The only difference is that I am not trying to beautify the body of the subjects but I am transforming their human appearance into simple creatures. My goal is to remind us that before being human we are still a developing species among others. We are still animals.